TECHNOLOGIES MONTAGNE

UNE GÉOMÉTRIE EXCLUSIVE

La conception de la géométrie du cadre SMT a fait appel à une nouvelle approche, complètement différente de la pratique courante. Celle-ci consiste à déterminer le triangle ergonomique moyen de chaque grandeur, en laissant de côté les dimensions structurales non-fonctionnelles afin de prioriser confort, performance et constance du positionnement. Cette approche augmente la flexibilité pour le cycliste au moment d’ajuster les composantes clés pour trouver le positionnement désiré.

Lors de la conception du SMT, les ingénieurs se sont donné comme but premier de placer le pilote dans une position de pédalage optimale, peu importe sa taille.

Spherik a atteint cet objectif en considérant les différents formats de cadres de façon isolée et en faisant varier pour chaque grandeur le « virtual seat tube angle » (VSTA) qui est l’angle de la tige de selle calculé de la selle au boitier de pédalier.

Chez la compétition, le VSTA reste le même pour tous les formats, ce qui pénalise les cyclistes de très petite ou de très grande taille (formats XS et L). Chez Spherik, chaque cycliste, peu importe sa taille, se retrouve parfaitement centré, avec son poids réparti de façon égale sur les roues avant et arrière. Il en résulte un comportement prévisible et optimal. Le pilote est à l’aise aux commandes et peut tirer le meilleur du vélo, tant en montée qu’en descente.

Le choix du VSTA a aussi une incidence sur la géométrie au moment de changer de format de roue. Avec un VSTA constant, il est techniquement possible de passer d’une roue de 29 x 2,3 à une roue de 27,5 x 2,8, mais le comportement du vélo s’en trouve affecté. La solution trouvée par plusieurs marques pour rétablir la géométrie est d’ajouter des espaceurs sous le jeu de direction, sous l’amortisseur ou de changer la fourche. Chez Spherik, où le VSTA est adapté à chaque format, la géométrie ne change pas lorsqu’on passe d’un format de roue à un autre, seule la hauteur du boitier de pédalier est affectée. Aucun ajustement n’est donc nécessaire ; changez les roues au besoin et lancez-vous sans attendre dans les sentiers !

UNE POSITION DE PÉDALAGE OPTIMALE, PEU IMPORTE SA TAILLE ET LE DIAMÈTRE DE ROUE


BOITIER DE PÉDALIER MULTICOQUE
POUR UNE RIGIDITÉ LATÉRALE ACCRUE



Icone-superboost

Dans un souci de compatibilité des formats de roues, les ingénieurs ont privilégié les moyeux surdimensionnés Super Boost Plus 157, qui offrent un point d’appui des rayons plus large, ce qui augmente considérablement la rigidité des roues, tout en laissant suffisamment d’espace pour les gros pneus et la boue qu’ils peuvent transporter. Peu importe la configuration, la ligne de chaine reste constante et les changements de vitesses impeccables.

La suspension a été élaborée en tenant compte du type d’amortisseur, de la géométrie et du standard Super Boost Plus 157 pour travailler en harmonie parfaite avec le pilote, sans que sa position ou ses mouvements sur le vélo n’interfère. Il en résulte une courbe de réponse constante sur toute la phase d’amortissement, et un comportement très réactif dans toutes les conditions, y compris lors de petits impacts.


LE MEILLEUR DES DEUX MONDES: de 27.5 + à 29 pouces SANS MODIFICATION

Le SMT – SPHERIK MONTAGNE TRAIL – est prêt à s’attaquer à toutes les situations pouvant surgir aux détours des sentiers. Il est configurable aussi bien en format 29po, avec pneus pouvant aller jusqu’à une largeur de 2,35 qu’en format 27,5 +, avec pneus pouvant atteindre 2,8po.
La norme depuis plusieurs années, le format 29 pouces est axé sur la légèreté et la performance et a fait ses preuves. C’est le choix des novices qui apprécient sa facilité à surmonter les obstacles, c’est aussi le choix des compétiteurs de longue distance et des pilotes avancés qui aiment rouler à haute vitesse sur chemins rapides, relancer à fond la caisse en sortant des virages, foncer sans inquiétude à travers les champs de roches.

Le nouveau format 27,5+ offre une toute autre expérience, avec une traction incroyable dans les pires conditions, à la manière d’un fat bike, mais sans le côté rigide et pataud. Il flotte sans perdre son élan au-dessus d’obstacles importants, grimpe comme un camion-monstre dans les sols meubles ou dans la boue, survole les descentes sans souci de chercher une ligne idéale. À ses commandes, débutants comme experts éprouvent avant tout du plaisir et peuvent s’attaquer avec confiance à des situations où ils échoueraient aux commandes d’un vélo conventionnel.

Indécis sur le format à privilégier, vous désirez le meilleur des deux mondes? C’est possible simplement et à peu de frais, sans affecter le comportement géométrique et ergonomique, car aucune modification de la fourche ou ajout d’adaptateurs n’est requis pour passer d’un format à l’autre. C’est donc dire qu’il suffit d’un jeu de roues supplémentaire, qu’on installe en quelques secondes, pour choisir son format au goût du jour, en fonction des conditions ou de la destination.